Le groupe de prière qui est devenu la communauté de prière du Cœur de Jésus est né en octobre 1977 dans l’appartement de Christiane et Georges Renoux, avenue du Prado, dans le 8e arrondissement de Marseille.

La première réunion de prière regroupait 4 personnes.

Très rapidement, 10 à 15 personnes sy retrouvaient. Dans les premiers mois, le père Denis Massa, vicaire à la paroisse du Sacré-Cœur, rejoignait le groupe et devait l’accompagner jusqu’à son décès en 1988.

Dès la rentrée 1978, le Groupe s’installait à la paroisse du Sacré-Cœur.

Auparavant, en 1977, au cours de réunions de prière dans l’église des Dominicains de Marseille, deux paroles avaient interpellé Christiane à fonder un groupe de prière :


– la première donnée par un Père dominicain, Jean-Michel Guarrigues, se trouve en Zacharie 8, 1-16 :

« Ainsi parle le Seigneur : Je suis revenu vers Sion et je demeurai au milieu de Jérusalem, Jérusalem sera appelée Ville de la Fidélité, et la montagne du Seigneur des armées : Montagne Sainte (…) Des vieux et des vieilles s’assiéront encore sur les places de Jérusalem (…) et les places de la ville seront remplies de garçonnets et de fillettes jouant sur les places (…) Voici que je sauve mon peuple, du pays du Levant au pays du couchant, je les ferai venir et ils demeureront au milieu de Jérusalem, ils seront mon peuple, et moi je serai leur Dieu ».


– la seconde, se trouvant en Romains 8, 28-30 :

« Nous savons d’ailleurs que Dieu fait tout concourir au bien de ceux qui L’aiment, ceux qui sont appelés conformément à son dessein . Car ceux que d’avance Il a connus, Il les a aussi prédestinés à être conformes à l’image de son Fils, pour qu’Il soit un premier-né parmi de nombreux frères ; ceux qu’il a prédestinés, Il les a aussi appelés ; et ceux qu’Il a appelés, Il les a aussi justifiés ; ceux qu’Il a justifiés , Il les a aussi glorifies . »


Une parole reçue par le Père Jean Mondel, de la Compagnie de Jésus, chargé de suivre le Renouveau dans le diocèse à cette époque, confirmait cet appel par cette parole donnée : « Ne crains pas, petit troupeau, tu deviendras un peuple », alors que ce soir-là, le groupe était très peu nombreux. 

En 1979, quelques-uns des membres participaient à un rassemblement du Renouveau charismatique à Lourdes. À cette occasion, Laurent Fabre, berger de la Communauté du Chemin Neuf, invita Christiane et Georges Renoux à se joindre à sa communauté afin de mettre au point la première session Cana pour les couples.

Au début des années 80, le Groupe ne tenant plus dans ce qui est actuellement l’oratoire du Sacré-Cœur, va se réunir dans la crypte de l’église. 

C’est en 1981 que le nom du « Cœur de Jésus » lui est donné.

À cette époque également, l’accompagnement qu’accordera au groupe le Père Alphonse Leabert, carme à Courtrai en Belgique, permettra de faire grandir les charismes au sein de celui-ci.

Quelques temps plus tard, le groupe va à nouveau se déplacer pour prier dans la chapelle des Pères Assomptionnistes, rue du Chalet, toujours dans le 8e arrondissement de Marseille.

Ce sera alors, pour le Groupe de prière, la possibilité de prier avec le Saint Sacrement exposé, ce qui sera la source de grâces pour le Groupe de prière. Le Groupe devient alors Communauté de prière, expression que soutiendra très fortement le Père Denis Massa. 

Dans un même élan, cette période vit la création d’une demi-douzaine de groupes de prière issus ou en lien étroit avec la communauté de prière ; notamment les groupes de prières de Roquefort-la-Bédoule, La Ciotat, Les Trois Lucs, Château-Gombert, … 


À cette époque également, des liens fraternels se sont créés avec la Communauté des Béatitudes, par la participation à diverses sessions et récollections (Christiane ayant suivi plus particulièrement les formations relatives à l’accompagnement psycho-spirituel, et à la prière de guérison). 

Depuis une dizaine d’années, un appel plus spécial s’est fait jour dans le sens de l’accueil de personnes ayant besoin d’une consolation ou d’une guérison selon la Parole d’Isaïe 40 : »Consolez, consolez mon peuple« . Appel confirméaujourd’hui par de nombreux témoignages de guérisons des cours et des corps.

En 1987, pour la fête de la Pentecôte, la communauté de prière rassemblait, sous la présidence de Monseigneur Coffy, 1200 personnes en la cathédrale de Marseille. Depuis d’autres rassemblements ont été organisés, notamment le rassemblement des groupes de prière de la Région à l’ école Lacordaire pour Pentecôte 1994.

En 1988 les personnes participant aux réunions de prière étant de plus en plus nombreuses, la chapelle devint, elle aussi, trop petite, de plus, la congrégation des Pères Assomptionnistes souhaitait vendre sa maison.

Une nouvelle migration amena donc la communauté de prière à se réunir en l’église de la Trinité, rue de La Palud. Monseigneur Coffy avait tout à fait accepté ce choix, pensant qu’il était bien que cette prière se déroule au cœur de la cité.
1988, c’est aussi l’année du rassemblement national du Renouveau au Bourget, à Paris, rassemblement dont la communauté de prière est partie prenante.

La communauté de prière s’affermissant en nombre et en charismes, Monseigneur Coffy lui reconnaît le statut « d’Association Privée de Fidèles » à la fête de Pentecôte 1993.

En 1995, les quelques membres de la communauté de prière portant le désir de créer une communauté de vie du Cœur de Jésus (depuis 5 ans alors) le concrétise. Après la paroisse des Accates, c’est dans le quartier de La Madrague, dans la paroisse du Père de Présalé, que celle-ci s’est implantée. Ce lieu servant également de lieu de formation pour les membres de la communauté de prière.